Inde
Le cochon pygmée est le plus petit des cochons sauvages, sa taille ne dépassant pas les 70 cm de long pour 30 cm de haut, mais également le plus menacé. Alors que l’espèce semblait être éteinte dans la nature, une petite population fut découverte en 1971 dans le nord-est de la région d’Assam en Inde.

Une espèce en sursis

La perte de son habitat au profit des activités humaines (agriculture, urbanisation, chasse) a été la principale menace touchant cette espèce. Classée en « danger critique » d’extinction par l’UICN, sa population est estimée à seulement 200 individus vivants dans les prairies d’herbes hautes du Parc National de Manas.

Des actions de protection

Afin de sauver le cochon pygmée de l’extinction, l’association Aaranyak a mis en place, en 1996, un programme de reproduction ex-situ et de réintroduction de l’espèce. Entre 2006 et 2020, 130 cochons pygmées nés grâce au programme ont pu être réintroduits dans quatre zones protégées : Le Sanctuaire de faune Sonai-Rupai, le Parc National Orang, Le Sanctuaire de faune Barnadi et le Parc National de Manas.

En parallèle, des missions de protection de l’espèce et de son habitat sont menées ainsi que la sensibilisation des populations afin de protéger le cochon pygmée mais également toutes les autres espèces menacées qui partagent son habitat : tigre du Bengale, rhinocéros indien, barasingha, buffle d’eau, lapin de l’Assam et outarde du Bengale.

Notre partenaire